DE L’ENFANT RÊVÉ À L’ADOLESCENT SANS RÊVE

Bernard FOUREZ
Psychiatre systémicien, CHU Dinant-Godinne, Belgique

Mercredi 14 novembre 2018

9h15 à 17h00

Genève

Prix : Fr. 170.00
(paiement avant le 08.11.2018 : Fr. 150.00)
Délai d’inscription : 08.11.2018

Vous pouvez vous inscrire directement par e-mail : info[at]institutdelafamille.ch
(Important : n’oubliez pas de mentionner votre nom, prénom, adresse et No téléphone ainsi que le No ou le titre de l’atelier)

Présentation :


La contraception a permis de situer la procréation du côté de l’acte décisionnel selon le désir des parents.
C’est l’enfant du désir.

Mettre un enfant au monde est devenu avoir un enfant.

Ce dernier est de plus en plus vu comme un individu qu’il convient d’éduquer au plein épanouissement de soi au travers du prisme de l’Autonomie.

L’expérience de vie familiale devient ainsi plus fondée sur une psychologisation qu’une socialisation, à savoir de se constituer un parmi les autres.

L’enfant est alors acheminé du côté de se centrer sur soi et de se construire à partir de lui-même ; il aura de ce fait de plus en plus de mal à se projeter au dehors de lui pour imaginer son futur et sa vie d’adulte.

Or l’adolescence se doit de mettre en œuvre le détachement de soi pour se diriger vers le futur et pouvoir rêver ce dernier.

Ainsi bon nombre de tableaux problématiques adolescentaires nous apparaissent construits autour de la difficulté d’entrer dans la vie et se montrent sous la forme d’arrêt existentiel et d’extinction psychique.

Lectures suggérées :


DUPONT S. La Famille aujourd’hui. Sciences Humaines, Auxerre
FOUREZ B. (2014) Abandonisme, paranoïdie et identité instable, témoins de la sortie des appartenances. Thérapie familiale, Genève, vol 35 (4) pp 353-373
FOUREZ B. (2007) Les maladies de l’autonomie. Thérapie familiale, Genève, vol 28 (4) pp 369-389
GAUCHET M (2004) L’enfant du Désir. Le Débat, vol 132 (5) pp 98-121