Nos résonances au contexte social : une dimension négligée de la
thérapie de famille ?

Manuel Tettamanti
Docteur en psychologie, Psychothérapeute FSP
Thérapeute de famille
Consultation Psychothérapeutique pour familles et couples et UPJA,
Département de Psychiatrie, Hôpitaux Universitaires de Genève

et

Alexandra Spiess
Éducatrice spécialisée et thérapeute de famille Asthéfis
Responsable As’trame Genève

Mercredi 24 mars 2021

9h15 à 17h00

Genève

Prix : Fr. 170.00
(paiement avant le 22.03.2021 : Fr. 150.00)
Délai d’inscription : 19.03.2021

Vous pouvez vous inscrire directement par e-mail : info[at]institutdelafamille.ch

(Important : n’oubliez pas de mentionner votre nom, prénom, adresse et No téléphone ainsi que le No ou le titre de l’atelier)

Présentation :


Malgré notre accord concernant l’importance de prendre en compte l’influence des contextes sociaux sur les relations familiales, ces questions sont souvent négligées dans nos pratiques cliniques.  En tant que cliniciens, comment traitons-nous et intégrons-nous nos résonances au contexte social (montée des inégalités sociales, inégalités de genre, accélération sociale, etc.) et leur impact sur nos pratiques ? Adoptons-nous une éthique d’ouverture des possibles ou contribuons-nous à une forme de contrôle social ? Au cours de cet atelier, nous inviterons les participants à s’interroger sur leurs cartes mentales et leurs pratiques. À partir de situations cliniques, nous interagirons avec les participants et discuterons de leur façon d’inclure les contextes sociaux dans leur pratique. Cet atelier peut servir de boîte à outils, en stimulant et en élargissant notre façon de considérer l’impact des facteurs sociaux lorsque nous travaillons avec des familles, des couples ou des individus. Nous présenterons également des outils qui peuvent être utilisés en milieu clinique pour remettre en question et redéfinir nos habitudes cliniques.

 

Lectures suggérées :